Dimanche septembre -
 
Accueil

Informations
Un Roi pour la France
République et Royauté

Réponses royalistes
 
Ouvrage : Un Roi pour la France ; Partie 2
L'impôt : Les fondements
L'impôt résulte de la nécessité pour chacun de contribuer aux dépenses communes telles qu'elles sont décrites dans les budgets des villes des provinces et du royaume. Il constitue la principale ressource des collectivités. L’impôt est levé par trois groupes de prélèvements :

- Une contribution directe
- Une taxe indirecte sur les transactions.
- Des taxes spécifiques diverses

La contribution directe est proportionnelle au revenu supposé et est payée par tous les habitants sans exception. Sont montant est suffisamment élevé pour que la conscience de dépense commune soit perçue par chacun mais elle est suffisamment légère pour rendre la fraude vaine et laisser à tous le maximum des ressources à lui procurées par son travail. Le revenu ne donne pas lieu à déclaration, mais les éléments de train de vie que constituent l’habitat et quelques autres signes évidents servent d’indicateurs pour l’évaluation des contributions personnelles éventuellement négociables.

La taxe sur les transactions s'applique à toutes les transactions de toute nature constatées par factures dans toutes les acquisitions de marchandises, de biens, de valeurs. Le taux en est cependant aussi bas que possible.

Des taxes diverses servent à collecter des ressources nécessaires à la mise en place et à l’entretien d’équipements semi-collectifs et pour lesquels les utilisations par chacun sont trop diversifiées. Les autoroutes, les usines de productions d’énergie, sont deux exemples de ce genre de dépenses. Elles servent aussi a modérer des comportements qui ont d’évidence, des conséquences néfastes pour le reste de la collectivité. L’usage du tabac, de l’alcool sont des exemples de tels comportements.

Un conseil d’experts qui siège auprès du Roi avec des délégations provinciales, observe en permanence si l’ensemble des ressources ainsi prélevées reste dans des limites acceptables pour la santé économique de tous, particuliers ou collectivités, ou Etat.
 
< Chapitre précédent Chapitre suivant >
Royaliste
[ Rejoindre | Page d'accueil | Au hasard | << Précédent | Suivant >> ]