Samedi juillet -
 
Accueil

Informations
Un Roi pour la France
République et Royauté

Réponses royalistes
 
Ouvrage : Un Roi pour la France ; Partie 1
Les gros sous
Savez-vous quels sont les montants des indemnités attachées aux mandats électoraux ? En voici un aperçu

Un député ou sénateur reçoit une indemnité parlementaire augmentée d’une indemnité de représentation qui atteignent ensemble près de 70 000 fr. par mois. Ses frais de secrétariat sont pris en charge à concurrence de 42000 fr. et il perçoit une indemnité d’équipement informatique qui équivaut à 8000 fr. mensuels. S’il a un mandat local, maire ou conseiller général, il cumule l’indemnité qui lui est attachée, mais cette indemnité supplémentaire ne peut dépasser 49 000 fr. . Bien sûr il voyage gratis sur la SNCF et il bénéficie de passages gratuits sur les lignes intérieures, de l’accès au restaurant de l’Assemblée, du courrier gratuit (papier et affranchissement) . Sans être particulièrement vénal, il lui est loisible d’accepter des invitations diverses qui ornent et agrémentent les dures journées des sessions parlementaires. L’ensemble équivaut à la rémunération d’un cadre de l’industrie de bon niveau, muni de solides diplômes, d’un réel talent et portant de lourdes responsabilités.

Député au parlement européen est également une bonne place avec une indemnité totale de l’ordre de 50 000 fr. et prise en charge des frais de transport et de séjour. Les personnalités politiques de premier plan sont nettement mieux rémunérées, le président du Sénat ou de l’Assemblée reçoivent plus de 100 000 fr. mensuels, sont princièrement logées, ont voiture et personnel de service.

Le maire d’une ville moyenne est moins bien loti. Seulement 33 000 fr. pour le maire d’une grande ville auxquels s’ajoutent presque 6 000 fr. de frais de représentation, une voiture de fonction, un secrétariat gratuit et quelques menus avantages divers et variés mais il subsiste de larges zones d'ombres car la fréquentation des tentations est à l'origine de bien des dérives.

Un livre très révélateur et très documenté peut-être lu avec profit par ceux que cette question intéresse il fut écrit en 1994 par Michel de Poncins mais ce qu’on y trouve est toujours d’actualité (la république fromagère, Première ligne éd.).
 
< Chapitre précédent Chapitre suivant >
Royaliste
[ Rejoindre | Page d'accueil | Au hasard | << Précédent | Suivant >> ]